• Un dessert sorti du placard

    Il y a quelques temps (je ne sais même plus quand exactement) mon mari a décidé de faire des reserves pour le cas où les supermarchés et autres magasins de seraient plus approvisionnés. Le contenu de ce stock (que j'ai très vite baptisé le stock de fin de monde) a provoqué parfois de grands moments de rigolades (mon mari semble penser que le jour d'armageddon coincidera avec le jour où nous aurons une envie folle de poivrons grillés en conserve (4 boîtes), de compote de pommes (2 bocaux) et de galets St Michel mais que nous pourrions nous passer de féculents ou de légumes autres que des tomates en boîte et des haricots blancs...) et j'ai fini par le considérer comme une extension à mes placards de cuisine. En effet, pour des gens qui habitent dans un petit appartement parisien, il est pratique de savoir qu'il reste des boîtes de tomates ou de thon dans le dressing... J'ai donc laissé couler cette manie, jusqu'à maintenant...

    Pourquoi jusqu'à maintenant? Parce que nous déménageons dans 15 jours et avons déjà largement de quoi porter sans y ajouter 2 bocaux de cornichons et 4 de purée d'aubergines. Depuis un mois donc, je m'éfforce à utiliser le contenu de la réserve, quitte à rayer certains articles de ma liste de courses mais reste le problème des choses qu'il a achetées malgré le fait que nous n'en mangeons jamais. J'ai commencé à considérer ces produits comme des défis et cette semaine, je me suis mésurée à une boîte de pêches au sirop.

    Cela peut paraître bizarre mais, à l'exception de l'ananas, je n'aime pas les fruits en boîte, encore moins les fruits en boîte au sirop. Je n'aime pas leur texture baveuse, je n'aime pas leur goût fade et je n'aime pas le côté industriel. C'est bien dommage car mon mari chéri en a acheté toute une collection (qui ne comprend pas - bien entendu - d'ananas, le seul fruit que j'aurais pu manger). J'ai donc décidé d'adapter une de mes recettes de gâteau préférées pour faire: un gâteau caremelisé aux pêches:

     

    Ingrédients

    • une boîte de pêches au sirop
    • 1 sachet de sucre vanillé
    • 100g de sucre
    • 100g de beurre ramolli
    • 100g de farine
    • 2 oeufs
    • 1/2 sachet de levure chimique
    • 1 pincée de sel

    Réalisation

    1. Egoutter les pêches. Mettre le sirop dans une petite casserole avec le sachet de sucre vanillé et faire bouillir à feu vif pour obtenir un caramel léger
    2. Couper les pêches en segments. Gardez-en assez pour garnir le fond d'un plat à tarte. Couper le reste en dès.
    3. Battre le beurre et le sucre ensemble. Ajouter les oeufs (si le mélange se sépare, incorporez une pincée de farine et battre pour le lier). Incorporer les dès de pêche puis la farine, le sel et la levure. Bien mélanger. Mettre de côté.
    4. Verser le caramel dans le fond d'un plat à tarte. Poser les segments de pêche puis couvrir avec le mélange de gâteau.
    5. Mettre au four à 250° pendant une trentaine de minutes (ou jusqu'à ce que le gâteau soit doré).
    6. Sortir du four et démouler immédiatement avant que le caramel ne se solidifie.
    7. A servir tiède avec une boule de glace à la vanille.

    Finalement, j'en suis bien contente. Les morceaux de pêche ajoutées dans la pâte fondent à la cuisson garantissant une texture légère mais moeulleuse.

    Maintenant, il ne me reste plus qu'à trouver de quoi faire avec 1kg de compote de pommes...

     

  • Le tricot habille la maison

    Je viens de tomber sur cette galerie publiée par le journal anglais The Guardian. Et moi qui me demandais ce que j'allais pouvoir faire comme déco dans mon nouvel appart :-)

     

     

    tricot,meubles,déco,idées

     

  • Premier projet - top départ

    En attendant de me décider d'un modèle de plaid pour mon grand projet, j'ai décidé de commencer par un objectif simple:

    Liquider mon stock de laine ideal de Bérgère de France. J'avais acheté une quantité ridicule de cette laine justement quand j'ai voulu commencer mon grand plaid. Aujourd'hui, il me reste de quoi faire une jolie écharpe en torsades. J'ai commencé ce matin dans le métro, déjà 6 rangs de faits...